Focus sur l’isolation phonique de son plafond

N’est-il pas mieux de rester tranquille chez soi sans avoir à donner des coups de balai à son plafond à cause d’un voisin trop bruyant ? Pour avoir cette sérénité, il faut penser à isoler son plafond. Pour cela, des solutions sont disponibles.

Conseils d’installation de l’isolation phonique du plafond

Vu la localisation, il est essentiel de plutôt opter pour une installation légère. Les isolants phoniques des plafonds sont disponibles sur le marché sous les formes suivantes : 

  • En panneau
  • En rouleau
  • En plaque

Et s’il faut se référer aux avis des professionnels du domaine, ils recommanderaient surement l’utilisation des plaques de mousse. Leur grande maniabilité leur offre plusieurs avantages. Très faciles d’installation, elles constituent de même le système le plus léger de tous. Il suffit de bien prendre les mesures de la surface à couvrir pour avoir la bonne quantité d’isolants et les coller après, grâce à de la colle acrylique, c’est aussi simple que cela. Il faut toutefois choisir la bonne colle. En effet, certaines peuvent être très corrosives.

Une autre méthode serait également de créer un faux plafond acoustique grâce à l’utilisation d’ossatures métalliques comme pour l’isolation des murs. L’isolant devrait alors se loger dans ces ossatures et sera recouvert par un faux plafond (en plâtre, par exemple). Il faut néanmoins faire attention de ne pas réaliser ce genre d’opération seul, car certaines normes sont à respecter. Autant donc faire appel à des professionnels.

Précautions d’entretien

Que les propriétaires se rassurent, il n’y a pas de gros entretiens à faire pour l’isolation de leur plafond. Mais il faut quand même veiller sur quelques points afin de rallonger la durée de vie de l’installation, notamment :

  • Assurer l’absence de nuisibles (insectes, rongeurs, etc.) à l’intérieur du plafond, car ils se nourrissent parfois de la matière isolante.
  • Vérifier toute forme de fuite d’eau ou d’humidité venant des installations du lieu ou bien venant de l’appartement d’au-dessus. Mais au cas où, et pour faire face à toute éventualité, il est conseillé de mettre une couche de matière imperméable avant l’isolant.

Quelques types d’isolants

Pour les plafonds, il faut privilégier :

  • Les laines minérales
  • Le polystyrène expansé (PSE)
  • Le polyuréthane.

Chacun de ces isolants possède des performances différentes les unes des autres. Il va alors falloir évaluer à quel point l’installation devra être efficace et surtout par rapport à son budget. Encore une fois, le choix ne doit pas se faire au hasard. C’est pour cela que l’avis des connaisseurs reste essentiel. En résumé, il n’est pas difficile de mettre en place une isolation phonique pour son plafond et de l’entretenir. Il existe plusieurs possibilités et divers types de matériaux. Outre le plafond, il faut aussi penser aux fenêtres, aux murs et autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *