Tout ce qu’il faut savoir sur l’isolation phonique des murs

Si l’isolation thermique est systématique au moment de construire ou de rénover une maison, l’isolation phonique est parfois négligée. Pourtant, c’est le confort quotidien des habitants qui en dépend. Certains bruits gênants peuvent être évités facilement si un effort est fourni à ce niveau-là. Petit point alors sur ce qu’il faut savoir sur l’isolation phonique spécifique aux murs.

Comment doit se faire l’isolation phonique d’un mur ?

Pour bien empêcher les bruits de passer à travers les murs, il existe trois manières de faire leur isolation. Ces trois techniques ont chacune leurs caractéristiques, et elles sont adaptées à différents besoins. Les voici : 

Panneaux prêts à l’emploi

Ce type de panneau se compose généralement de trois éléments ou trois couches essentiels. Le centre se constitue évidemment de la matière isolante qui, d’un côté, est imbibée de colle pour pouvoir se fixer aux murs, et de l’autre côté, il y a le revêtement qui sera la face apparente. L’épaisseur de la couche de l’isolant peut varier selon les modèles de plaque achetés, mais il est aussi possible d’opter pour la double couche de plâtre pour encore plus d’efficacité.

Panneaux sur ossature

Comme leur nom l’indique, il s’agit de panneaux qui se fixent, non pas avec de la colle, mais avec des ossatures en bois ou en métal qui viennent se fixer entre le plafond et le sol. Ce sont ces dernières qui vont servir de support à l’isolant ainsi qu’au revêtement qui va le recouvrir. Comme pour les panneaux prêts à l’emploi, il est possible d’avoir une plus grande épaisseur que celle de base pour vraiment ne laisser passer aucun bruit. C’est la technique la plus utilisée, et justement la plus recommandée, lorsqu’il s’agit d’une nouvelle construction.

Contre-cloison

C’est la technique qui apporte le plus de contraintes, car il va falloir carrément créer une nouvelle cloison (en brique, par exemple) et emprisonner l’isolant entre celle-ci et le mur d’origine.

Les différents matériaux souvent utilisés pour réaliser une isolation phonique

Les isolants phoniques suivent tous le même protocole d’utilisation : « masse-ressort-masse ».

Le ressort

C’est donc l’isolant en lui-même, et la plupart du temps, le matériau utilisé est la laine (laine de roche à privilégier, car c’est la plus efficace de toutes). C’est un matériau qui a plusieurs origines, naturelles comme synthétiques, mais pour une isolation phonique, le type naturel marche largement mieux (d’origine animale, végétale ou minérale). En effet, les modèles synthétiques ne sont pas les meilleurs pour cette utilisation.

La masse

Ici, il est surtout question du mur qui va recevoir l’isolation d’un côté (qu’il soit en bois, en parpaing ou en brique), et de l’autre, du revêtement de façade pour ainsi donner la configuration « masse-ressort-masse ». Les possibilités sont variées quant au revêtement de la face visible (plâtre, bois, etc.).

Les bonnes raisons d’isoler acoustiquement ses murs

Comme le mot « phonique » le laisse présager, il est ici question de se protéger des bruits. Et il y a plusieurs facteurs (internes comme externes) qui pourraient être à l’origine de ces derniers. En effet, parfois, la maison se situe près d’une route très fréquentée ou dans un quartier très animé. Elle peut aussi être équipée elle-même d’équipements très bruyants (chaudière, groupe électrogène, etc.). Il est donc vraiment préférable de penser à s’immuniser de tout cela. Parmi les avantages d’avoir une bonne isolation phonique chez soi, il y a :

  • L’amélioration du confort acoustique : c’est évidemment le premier effet recherché dans l’installation d’une isolation phonique. Fini les bruits ennuyants et bonjour le silence et le confort des oreilles. Peut-être que beaucoup ne s’en rendent pas compte, mais la pollution sonore est un facteur de stress, d’irritation ou encore d’insomnie.
  • La possibilité de valoriser encore plus sa maison : certains acheteurs utilisent souvent cet argument du bruit pour obtenir une baisse des prix lorsque le logement se situe dans une zone à fortes agitations. Avec une bonne isolation phonique, le bien ne peut que prendre de la valeur.
  • Une isolation thermique en bonus : il est en effet possible qu’isolation thermique et isolation phonique se fassent en un seul coup. Ça fera des économies et encore plus d’avantages pour les occupants de toute habitation.

La réglementation qui existe au niveau de l’isolation phonique

Une loi entrée en vigueur le 1er juillet 2017 oblige tous les propriétaires à faire des rénovations d’isolation phonique aux biens immobiliers se trouvant dans certaines zones bien définies où le bruit extérieur est assez important. Il est même possible d’obtenir des aides au financement de ces travaux pour inciter les propriétaires à s’y lancer. Il faut aussi savoir qu’un seuil de 35 dB(A) au maximum est instauré pour les maisons construites après l’année 1996 (niveau sonore intérieur). Il est possible de tout savoir sur l’isolation phonique de votre logement en réalisant des recherches en ligne.

Ainsi, pour les logements qui sont sortis de terre entre les années 70 et 1996, voici quelques références à respecter : 

  • 35 dB(A) pour les pièces à vivre
  • 38 dB(A) pour les sanitaires et la cuisine, dont 38 dB(A) pour chacun des équipements
  • 30 dB (A) pour le vide-ordures, ascenseur, transformateur, chaufferie, etc.
  • Et 35dB (A) pour les divers autres équipements.

Il y a donc un vide juridique au niveau des maisons qui ont été construites avant cette période où la norme est née. Mais c’est aux propriétaires de prendre conscience de faire des rénovations ou pas. Parfois, les locataires le demandent. Après tout, vu les avantages cités ci-dessus, pourquoi ne pas se lancer dans l’amélioration de son isolation phonique ? Pour s’aider un peu, il faut se renseigner quant aux possibilités de financement. Bref, pour une bonne isolation phonique de sa maison, il est toujours essentiel de commencer par ses murs. Il y a plusieurs méthodes de pose et différents types d’isolants disponibles. À chacun de voir quoi choisir selon ses besoins et son budget.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *