Tout sur l’isolation phonique du sol

Il y a de nombreux types de bruits qui peuvent être propagés à travers le sol. C’est surtout lorsqu’il y a des voisins du dessus ou du dessous que cela pose un problème ou quand une maison est sur plusieurs étages. Il est possible d’isoler le plafond, mais aussi le sol, et cela a plusieurs avantages.

Le principe de l’isolation phonique du sol

Certains types de configurations de maison ou d’appartement favorisent la propagation verticale des bruits. Les éclats de voix, la musique et les autres sons de la télé sont classifiés comme bruits aériens, et les bruits de pas sont dans la catégorie des bruits d’impact. Une mauvaise isolation du sol permet un passage de ces deux types de nuisance sonore. Ainsi, pour éviter cela, il est préférable de tout de suite bloquer les bruits à la source. De ce fait, au lieu d’isoler le plafond d’en bas, autant traiter le sol pour qu’il ne produise plus de bruit. Sinon, un alliage des deux n’est pas à exclure pour une efficacité optimale.

Dans l’isolation, tous les éléments sont importants et si l’un d’entre eux est négligé, les efforts pour les autres ne serviront à rien. La continuité est de mise pour qu’aucun bruit ne vienne troubler l’harmonie.

La plupart des professionnels privilégient l’installation d’environ 6 cm d’isolant sous le revêtement du sol. Si c’est une nouvelle construction, c’est déjà pris en compte dans les mesures du plan, mais pour le cas des rénovations, ce sera un peu difficile, compte tenu des ouvertures déjà présentes. Heureusement, il y a divers moyens de contourner cela et les experts du métier savent quoi faire.

Les méthodes disponibles pour isoler son sol

Selon le type de plancher, voici ce qui se fait le plus souvent :

  • Carrelage collé, revêtement stratifié : possibilité d’utiliser certains types de fibres d’une épaisseur de 3 à 7 mm
  • Parquet : première couche d’isolant en liège, par exemple, surmontée de bois ou de matériaux à forte densité
  • Sol en béton : utilisation de la polyoléfine ou de panneaux de mousse

Tout dépend vraiment des besoins et des recommandations des professionnels quant au choix de la méthode. Il faut aussi prendre en compte la configuration de la maison ou de l’appartement, car toutes les techniques ne conviennent pas à tous les biens immobiliers. La performance de chacun des matériaux utilisés est également différente. Mais il va de même falloir prendre en considération les réglementations en matière de nuisance sonore pour choisir le niveau d’efficacité à appliquer. Le sol est de ce fait au même titre que les murs, les portes ou encore le plafond. C’est un élément qui doit faire l’objet d’une isolation phonique. Cela est conseillé pour améliorer son propre confort et celui des personnes qui se trouvent autour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *